Ski Junior Villefontaine

Le Ski à la Portée des Enfants
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Merci Carole pour ton Courage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 63
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/10/2004

MessageSujet: Merci Carole pour ton Courage   Mer 15 Fév - 22:00

48 heures après sa terrible chute à l'entrainement, Carole Montillet a décidé de serrer les dents pour prendre part à la descente. 28e à plus de quatre secondes de Michaela Dorfmeister, l'Iséroise en a bavé. Elle rend donc sa couronne, non sans avoir donné une leçon de courage. Gros plan.



San Sicario, 9h30.
Carole Montillet chausse ses skis.
Pour la première fois depuis deux jours. Pour la première fois depuis la pire chute de sa carrière, qui l'a laissée avec un dos en compote et visage tuméfié.
Pour quelques heures encore, la skieuse de Villard-de-Lans est championne olympique en titre de descente. En un coup de remontée mécanique, elle se poste en haut de la pente.
Pour un dernier essai, à l'issue duquel elle doit décider, ou non, participer. Lionel Finance attend en contrebas. On le sent rassuré, détendu. Comme sa championne.

Les minutes passent. Puis Carole revient.
Le sourire aux lèvres. Elle est partante. "C'est bon. Je crois que ça va aller ", lance-t-elle au directeur de l'équipe de France féminine.
Dire qu'elle se sent bien serait mentir. "J'ai mal à peu près partout, mais il y a des jours où il faut être capable d'aller au-delà de ça. Je vais serrer les dents", promet l'Iséroise. Seuls son oeil gauche semble vraiment l'inquiéter.
Toujours enflé, il réduit sa visibilité. "J'ai du mal à ouvrir les yeux. On va mettre un peu de glace", sourit-elle. Après un ultime test, cette fois en compagnie de Lionel Finance, elle confirme sa volonté de prendre le départ.

Finance: "C'est vraiment énorme"

Dans le clan tricolore, tout le monde est bluffé. La veille, le médecin de l'équipe de France ne se montrait pas très optimiste.
Lionel finance non plus. D'où son admiration, matinée d'une pointe de crainte. "C'est vraiment énorme. Il n'y a pas de mot. Elle a un courage incroyable. Je suis assez tendu je dois dire de la voir partir comme ça. Je ne sais pas ce que ça va donner. Mais le simple fait de la voir prendre le départ aujourd'hui, c'est déjà une forme de victoire", souligne-t-il.

Si la décision n'avait tenu qu'à lui, sans doute aurait-il opté pour la sagesse.
Quoi qu'il en soit, il avait choisi de laisser Carole décider en son âme et conscience: "Elle attend tellement ça, depuis tellement longtemps, sans doute depuis quatre ans, que rien ne pourra l'arrêter. De toute façon, elle est assez grande pour savoir ce qu'elle doit faire. Elle veut courir ." Florence Masnada, notre consultante, partage cet avis. "Elle veut à tout prix être au départ et il faut respecter sa décision. Mais je crois que ça va être très difficile", estime l'ancienne médaillée olympique.

"Je ne voulais pas abandonner"

Ce sera même plus que cela. Sur une piste éprouvante même pour une skieuse en parfaite santé, Carole va vivre un calvaire. D'autant qu'à la douleur s'ajoute une évidente réticence à se livre pleinement.
Pour ne rien lui épargner, le temps gris limite la visibilité, compliquant encore sa tâche. Le chrono, indifférent à son courage, est impitoyable: 28e place à quatre secondes et cinq dixièmes de Michaela Dorfmeister. "Je suis hyper déçue mais je ne voulais pas abandonner, confie la Villardoise. Je suis venue ici pour courir. Ce matin, quand j'ai vu que je pouvais marcher, je me suis dit que je pouvais faire la course."

Pas question donc de renoncer, même si elle n'avait aucune chance.
Ce n'était d'ailleurs sans doute pas très raisonnable, elle en convient volontiers. "Ce n'était pas vraiment raisonnable, mais dans la vie il ne faut pas faire que des choses raisonnables , poursuit Montillet. J'ai une côte déplacée et cela me fait mal quand je respire. Mais cela fait dix mois que je me prépare pour les Jeux et je voulais faire cette descente."

Promis, elle sera au rendez-vous du Super G, dimanche. Avec la même détermination. Et en meilleur état. . "Avec du repos, je pense que l'hématome que j'ai dans le dos va se résorber et j'espère que cela devrait aller", conclut-elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Merci Carole pour ton Courage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salut a tous !!! Merci beaucoup pour votre accueil.
» Réponse du circuit Carole pour rouler chez eux....
» merci beaucoup pour l'explication
» merci coyote pour l'essai du M5
» merci Carine pour ces photos magnifiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ski Junior Villefontaine :: ***Jeux Olympiques d'Hiver*** :: Jeux Olympiques 2006-
Sauter vers: