Ski Junior Villefontaine

Le Ski à la Portée des Enfants
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Toni Sailer

Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 64
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/10/2004

MessageSujet: Toni Sailer   Dim 12 Fév - 14:55

TONI SAILER



Né le 17 novembre 1935 à Kitzbühl (Autriche).

Anton Sailer est le premier skieur alpin à avoir obtenu trois médailles d'or.
En 1956, il s'impose tout d'abord dans le slalom géant avec 6,2 secondes d'avance - qui reste la plus grande marge dans l'histoire olympique du ski alpin.

Deux jours plus tard, il remporte le slalom avec 4 secondes d'avance, enregistrant le meilleur temps dans les deux manches.
Dans la dernière épreuve, la descente, moins de quinze minutes avant de prendre le départ, Toni Sailer resserre les lanières qui fixent les chaussures aux skis, mais une d'elles cède et il n'en a pas de rechange.

Fort heureusement, l'entraîneur de l'équipe italienne, Hansl Senger, lui en prête une.
L'Autrichien évite de justesse la chute et remporte la manche avec 3,5 secondes d'avance.
Après la cérémonie des vainqueurs, il remet une médaille d'or à son père et une à sa mère, gardant la troisième pour lui-même.

Depuis près d'un demi-siècle, sa statue trône sur la principale place de Kitzbühel. Honneur suprême pour un skieur autrichien. Statufié de son vivant, à moins de 25 ans, voilà qui en dit long sur l'impact qu'eut en son temps Toni Sailer.
Dans l'histoire du ski alpin, il y eut un avant et un après Sailer. Avec Jean-Claude Killy et Ingemar Stenmark, Toni Sailer est l'un des plus illustres champions qu'ait produit ce sport. Ses héritiers, de Klammer à Maier et passant Eberharter et tant d'autres, ont vu leur enfance bercée par les exploits de leur aîné.

Sa carrière fut certes éphémère, puisque Sailer mit la flèche à 24 ans.
Ayant accompli tous ses rêves de gosse, et écoeuré par la querelle entre amateurisme et professionnalisme dont il fut la victime expiatoire, il décida de changer de vie.
Mais en l'espace de quelques saisons, le Tyrolien avait eu le temps de tracer les contours de sa propre légende.
A 19 ans, en 1955, il s'est révélé en remportant la descente du Lauberhorn, à Wengen.
Il n'est donc pas un inconnu à l'aube des Jeux de Cortina d'Ampezzo, douze mois plus tard. Mais personne n'imagine toutefois que l'enfant de Kitzbühel puisse être capable d'accomplir l'exploit qui va suivre.



Des écarts ahurissants

A l'époque, le programme olympique comporte trois épreuves en ski alpin: descente, slalom et géant.
Dans cette dernière, Sailer évolue sur une autre planète. Il s'impose avec plus de six secondes d'avance sur son compatriote et partenaire d'entraînement, Andreas Molterer. Jamais, dans toute l'histoire des Jeux, un skieur a dominé avec une telle marge le géant. La légende est en marche.
Déjà, tout Cortina ne parle plus que de cet Autrichien aux allures de jeune premier, élégant et plutôt beau gosse.

48 heures après ce premier coup d'éclat, Sailer est au départ du slalom.
Sa discipline faible. Façon de parler.
Toujours sur son nuage, il écrase la première manche. Puis la seconde. Sa technique, parfaite, basée sur le principe de la flexion-extension qu'il a lui-même mis au point, sidère les observateurs.
Le Japonais Chiharu Igaya décroche la médaille d'argent.
A plus de quatre secondes de Sailer. Un écart purement ahurissant dans en slalom.
Dès lors, le triplé ne peut plus lui échapper, la descente étant son point fort. Qui plus est, la concurrence est déjà résignée.

Paradoxalement, c'est en descente que Toni Sailer connaît sa plus grosse frayeur.
Quelques minutes avant le départ, une lanière de fixation s'est cassée. Il a tout juste le temps d'opérer une réparation de fortune. Malgré cet incident, et en dépit des nombreux pièges d'une piste complètement verglacée (plus de trente concurrents finiront au tapis et une douzaine à l'hôpital), Sailer s'impose à nouveau. Avec plus de trois secondes de marge. Trois courses, trois démonstrations, trois médailles d'or. L'exploit est sans précédente et la manière impressionne encore davantage que ce bilan chiffré.
Durant ces Jeux, personne n'a pu contester, ni de près ni de loin, la supériorité du champion autrichien.

En avance sur son temps

Lors de la cérémonie protocolaire suivant son troisième sacre, Sailer offre une médaille à son père, une autre à sa mère, et garde la dernière pour lui.
Il sidère les journalistes par sa simplicité et sa confiance en lui. "Ce n'est pas compliqué. J'ai foncé. À chaque course, j'ai pris tous les risques. Je ne sais pas courir autrement", dit-il quand on lui demande d'expliquer les raisons de son écrasante suprématie.
La nature semble avoir condensé en un seul être tous les ingrédients du champion parfait: une technique incomparable, une puissance et une endurance physique impeccables, construites à force de descendre la Streif, chez lui, à Kitzbühel, et un mental de fer.

Ce cocktail explosif fait encore d'Anton Sailer, 50 ans jour pour jour après son extraordinaire triplé, une authentique star du ski alpin et des Jeux d'hiver.
Entré dans la légende à 21 ans, il disparaîtra rapidement du Cirque blanc.
Disqualifié pour professionnalisme lors des Mondiaux de Badgastein où il a décroché deux titres et une médaille d'argent en 1958, Sailer claque la porte du monde du ski alpin et prend sa retraite à seulement 24 ans.
Il lui est notamment reproché d'avoir exploité son succès sportif pour enregistrer des disques et avoir donné son nom à une marque de vêtements. Bref, pour avoir vendu son nom. Du marketing avant l'heure.
Même à ce niveau-là, Sailer était en avance sur son temps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Toni Sailer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente de revêtements : 729, Pogo, Amigo, Toni Hold,..
» Rech best anti, super anti, antipower, 804 ou toni hold noir
» achete bois de défense TONI HOLD
» Echange bois Joola Toni hold neuf
» toni hold noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ski Junior Villefontaine :: ***Histoire du Ski*** :: Les Plus Grands Champions-
Sauter vers: