Ski Junior Villefontaine

Le Ski à la Portée des Enfants
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pour ne pas avoir froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 563
Age : 63
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/10/2004

MessageSujet: Pour ne pas avoir froid   Jeu 8 Sep - 22:38

LES VETEMENTS DE SKI

Généralités

Pour skier ou surfer dans des conditions optimales de confort et de sécurité, vous devez porter des vêtements qui vous protègent contre:

Le froid (isolation thermique),

L'humidité externe (étanchéité, déperlance),

L'humidité interne (évacuation de la transpiration),

De plus, les vêtements doivent pas glisser de façon exagérée lors de la chute.


Protection contre le froid en montagne

Le principe de base à retenir est que le meilleur isolant contre le froid est l'air. A ce titre, les vêtements de ski emprisonnant de grandes quantités d'air dans leurs fibres ou matériaux sont les plus efficaces.


La doudoune



Le duvet d'oie ou de canard représente le meilleur rapport protection/volume. L'éternelle doudoune est donc un choix sûr si elle est assez épaisse...Vérifiez cependant que les plumes soient bien réparties et qu'elles ne migrent pas à l'extérieur du tissu. Les doudounes avec un ouatinage synthétique ont aussi un pouvoir d'isolation thermique élevé et ont l'avantage de s'entretenir plus facilement. Dernier conseil: ne compressez pas trop votre doudoune lorsque vous la pliez, le ouatinage risque alors de se tasser à la longue et de perdre aussi une partie de son pouvoir isolant.


La laine polaire



La laine ou fourrure polaire vient en seconde position. Elle reste un excellent choix pour la pratique de ski et du snowboard. Elle est chaude et légère, sèche vite particulièrement recommandée pour toute activité de montagne.

Attention au produits de qualité médiocre (ils sont nombreux...) qui présentent une forte propension au boulochage: les fibres qui sortent des fils pour constituer une couche isolante s'entremêlent et forment des petites boules (bouloches)en à la suite d'une action mécanique répétée (lavage, frottement). L'article perd ainsi une grande partie de son pouvoir isolant.

L'achat avec label ou traitement anti-boulochage (appelé aussi "anti-pilling") est fortement conseillé pour se type de produit, en raison des différents grades de qualité existant sur le marché. MALDEN est une référence sur le marché mais il existe d'autres marques de bonne qualité.

Pour tester une polaire, installez vous discrètement dans un coin et frottez assez vigoureusement deux parties du vêtement ensembles pendant une demi-minute (surveillez le responsable de rayon du coin de l'oeil, le test est en général assez mal vu...). Si les parties frottées présentent des bouloches, changez de crémerie...

Attention, la laine polaire est un tissu qui "accroche". Ne choisissez jamais une parka avec des manches doublées en polaire. Je déconseille aussi les parkas dont le corps est doublé en polaire: si sous portez une autre polaire dessous, votre aisance sera limitée.


Le pull



Il reste le bon vieux pull qui une valeur sûre à condition de le compléter par une protection contre le vent et l'humidité efficace. La laine et, en second lieu, l'acrylique sont les matières les plus calorifuges (un mélange des deux est un très bon compromis). Choisissez le avec un tricotage dense et épais.


Protection contre l'humidité externe.

Un tissu est par définition non imperméable, car tissé. En effet, le tissage, aussi fin soit-il, laisse de nombreux vides entre les fils (il suffit de regarder un tissu face à la lumière d'une lampe pour s'en apercevoir). Pour améliorer la capacité du tissu à protéger contre les intempéries, deux techniques sont utilisées:


Le traitement déperlant

Le traitement déperlant consiste en une application superficielle de substance hydrofuge qui laisse glisser les gouttes d'eau. En aucun cas, ce procédé rend le vêtement réellement étanche. En effet lorsque le tissu est soumis à une pression d'eau trop forte, celles-ci finissent par le pénétrer. De plus, ces traitements résistent assez mal au lavage en machine (au bout de 4 ou 5 lavages, leur efficacité est en général assez fortement réduite). Les utilisateurs ont néanmoins la possibilité de les retraiter avec des vaporisateurs vendus dans le commerce.

Certains traitements sont à la fois hydrophobe et oléophobe, ce qui veut dire qu'ils refoulent aussi les graisses, ralentissant ainsi le salissement du tissu.

La plupart des vêtements d'extérieur ville et des vêtements de ski bas et moyen de gamme sont déperlants. Il est bon de noter que nombre de produits abusivement appelés étanches ou imperméables ne sont en fait que déperlants. Ceci dit, un tissu déperlant est amplement suffisant pour un vêtement de ski de piste. Par contre, pour la randonnée, un vêtement imperméable est préférable.

Pour vérifier la déperlance d'un tissu, inclinez le à 45° et versez une petite quantité d'eau. Si l'eau se transforme en gouttes qui roulent à la surface du tissu, vous pouvez considérer que celui-ci est bien déperlant.


Les enductions et membranes

L'imperméabilité est apportée par une enduction (couche de matière plastique) appliquée sur le tissu ou par une membrane indépendante. Dans le cadre d'une utilisation sportive, il est impératif de choisir une enduction ou une membrane respirante (bien sur, beaucoup plus chère...) de type GORTEX, ENTRANT, SYMPATEX,.. qui permet d'évacuer la transpiration sous forme de vapeur d'eau.

Pour vérifier qu'un tissu est enduit, il faut, soit une certaine expérience (le toucher et le bruit du tissu sont caractéristiques), soit avoir la possibilité de regarder l'envers du tissu qui présente alors un aspect différent de l'endroit (souvent blanchi ou luisant). Bien sûr, le découpage du produit en magasin est très risqué... Si vous êtes très curieux, vous pouvez cependant regarder l'envers du tissu sur la capuche lorsque celle-ci n'est pas doublée.

Une fois le tissu enduit ou bénéficiant de la protection d'une membrane imperméable, le vêtement reste néanmoins perméable à l'eau aux coutures. Sur certains vêtements dédiés au sport de haut niveau ou à la randonnée, les coutures sont étanchéifiées par une bande thermocollante. On parle alors de "coutures étanches" ou de "coutures thermocollées".


Protection contre l'humidité interne

En montagne, la protection contre la transpiration est aussi importante que la protection contre les intempéries puisqu'il s'agit dans les deux cas d'éviter au corps de se refroidir en étant mouillé.


Le rôle du sous-vêtement.



L'évacuation de la transpiration commence au niveau de la peau. L'humidité dégagée par le corps doit migrer à l'extérieur.

Les sous-vêtements spécialisés sont très efficaces dans le domaine de l'évacuation de la transpiration. Ils sont constitués de fibres hydrophobes qui refoulent l'eau vers l'extérieur.

Le coton, qui est par contre une fibre hydrophile (d'ou le produit du même nom...) à tendance à l'absorber. Autrement dit, si vous transpirez dans un vêtement en coton, sans aération permettant l'évaporation, vous avez de bonnes chances de rester mouillé jusqu'à la fin de la journée (...et de ne pas sentir très bon pour le début de soirée).

C'est la raison pour laquelle les sous-pulls en coton sont déconseillés.


Evacuation de la transpiration

La transpiration à l'état gazeux (vapeur d'eau) passe sans problèmes au travers de la couche intermédiaire (pull ou polaire) mais doit, pour être évacuée franchir de la couche externe. Cela implique un vêtement confectionné dans un tissu avec enduction ou membrane dite respirante (cf. ci-dessus). Celles-ci sont beaucoup plus chères que les enductions non-respirantes (comme celles que l'on pouvait trouver sur les anciens K-WAY) qui ne sont pas adaptées à la pratique d'une activité sportive. En bref, si vous ne souhaitez pas investir une somme importante dans votre vêtement de ski, choisissez tout simplement un produit déperlant.


Tissus non-glissants

Ce point peut vous paraître peu important. Détrompez-vous... Il existe un lien de causalité directe entre le tissu dans lequel est confectionné le vêtements et la capacité du skieur à s'arrêter dans sa chute. Un certain nombre d'accidents, dramatiques pour certains, ont pour cause le port de vêtements confectionnés dans un tissu fin et glissant (tissu de coupe-vent, par exemple). Privilégiez absolument un tissu ayant une certaine rugosité au toucher...


Combinaison ou ensemble?

C'est la grande question.... Du point de vue de la protection, il n'existe pas de différences sensibles, tout dépendant des matières utilisées et des différentes caractéristiques du vêtement. L'ensemble pantalon/blouson a cependant deux avantages indéniables: il est plus "mode" que la combi, et permet une meilleure modularité.


Conseils

Pour skier dans un maximum de conditions météo et un grand confort, privilégiez la combinaison suivante:

Sous vêtement technique hydrophobe de type Carline Evacuation de la transpiration.
Veste polaire Protection contre le froid
Blouson imperméable respirant, pas ou peu doublé chaud Protection contre le vent et les intempéries
Pantalon doublé chaud Protection contre le froid, le vent, les intempéries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour ne pas avoir froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment ne pas avoir froid aux doigts
» Comment lutter contre le grand froid ?
» pour comparer... ralenti à froid difficile
» Vos solutions pour pas se les geler l'hiver
» Matos pour rouler dans ce froid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ski Junior Villefontaine :: ***Equipements de Ski Alpin*** :: Les Vêtements-
Sauter vers: